L'organisation patronale des TPE / PME
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
Seul on va vite ... Ensemble on va plus loin !
06/01/17
Vign_25_CPME_LOGO_DOUBS
01/01/2017
Vign_CPME25_Lancement_logo_v1
Vign_image003

OFFRE SANTÉ pour les chefs d'entreprise

Pour plus de détails sur l’offre Santé PME,  

RDV sur le site cgpme.harmonie-mutuelle.fr

 

Vign_CCI25_visareprise-250x99

La CGPME du Doubs est partenaire du dispositif VISA REPRISE destiné à détecter et/ou à accompagner les repreneurs de PME/PMI de plus de 10 salariés. Pour plus d'info cliquez sur le logo.

Interview F ASSELIN 23 05
Vign_le_Parisien_23052017
 
Vign_CPME_BANDEAUX_WEB_1500x421_blanc
 

 

NOS PROCHAINS EVENEMENTS


Votre Agenda de JUIN 2017 :  ICI

 

23/05/2017
Communiqué CPME

Entretien de François Asselin avec le Président de la République

François Asselin, Président de la CPME, a rencontré le Président de la République.

Ce dernier conscient de l’importance de ces sujets pour les PME, s’est engagé à mettre en place un moratoire sur le compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P). Il a également confirmé son intention de réaliser un audit sur le prélèvement des revenus à la source. Il s'agit là d'avancées majeures qu'il faut saluer.

En ce qui concerne la réforme du code du travail, François Asselin a insisté pour que le barème de plafonnement des indemnités prud’homales tienne compte de la réalité des PME. Il a également souligné le besoin de simplification des règles applicables en matière sociale ainsi que la nécessité de mettre fin à la pénalisation grandissante des relations sociales.

A cet égard, le chef de l’Etat, s’il s’est montré plus que réservé sur le relèvement des seuils sociaux, a réaffirmé son intention de fusionner les instances de représentation du personnel, répondant ainsi à une demande de longue date de la CPME.

Le Président de la CPME, partisan du maintien du rôle régulateur des branches professionnelles, a, par ailleurs, rappelé avec force que la réforme visant à donner plus de poids à la négociation d’entreprise doit impérativement prévoir, en l’absence de syndicat, la possibilité pour l’employeur de prendre l’initiative d’un référendum validant un accord avec le personnel. A défaut la montagne risque d’accoucher d’une souris pour la plupart des entreprises françaises dépourvues de représentation syndicale.

François Asselin a manifesté son appui au recours aux ordonnances pour accélérer l’application des réformes. Il a cependant réclamé, à plus long terme, une Loi cadre TPE/ PME donnant davantage de visibilité aux chefs d’entreprise en inscrivant notamment les mesures de simplification, l’évolution du coût du travail et les trajectoires fiscales sur la durée du quinquennat


02/05/2017
Communiqué CPME

Représentativité patronale : la CPME confirme sa place de 2e organisation patronale française

Les résultats de la première mesure de l'audience de la représentativité patronale jamais réalisée, viennent de tomber :

la Confédération des PME représente plus d'un tiers (34,54%) des entreprises françaises adhérentes à une organisation patronale, et réunit plus du quart (25 %) des salariés du secteur marchand.

Le paysage patronal français n'est donc pas bouleversé par cette première mesure de la représentativité patronale.

Le MEDEF, quoiqu'à la traîne sur le nombre d'entreprises adhérentes (29,41%) bénéficie logiquement d'un mode de calcul très avantageux pour les grandes entreprises et reste majoritaire en nombre de salariés.

L'UPA rebaptisée U2P avec le renfort de l'UNAPL, et ce de manière plus que contestable par rapport aux textes en vigueur, réunit quasiment le même nombre d'entreprises que la CPME mais se fait largement distancer sur le nombre de salariés (4,22%).

Le résultat est là. En tenant compte des pondérations légales (70/30) la CPME est jugée représentative à 27,89 %, le MEDEF à 58,37 % et l'U2P à 13,74%.

La CPME confirme donc sa place de 2e organisation patronale française.


06/01/2017
Communiqué CGPME

Le 6 janvier 2017, la CGPME change de nom et devient la CPME, la Confédération des PME

Le 6 janvier 2017, la CGPME change de nom et devient la CPME, la Confédération des PME. Un nom plus direct et une nouvelle identité visuelle qui affirme les valeurs de l’organisation.

La CGPME tourne une page. L’organisation patronale des TPE et PME françaises créée en 1944 se dote d’un nouveau nom plus simple, qui revendique son héritage. Et amorce son changement d’identité visuelle avec un nouveau logotype.

Organisation patronale interprofessionnelle nationale, la CPME défend avec énergie les TPE-PME de tous les secteurs de l’économie. Elle rassemble 125 unions territoriales en métropole, en Outre-mer et près de 200 fédérations et syndicats de métiers.

Elu en 2015 Président de la Confédération, François Asselin a fait approuver une feuille de route stratégique dont les quatre objectifs à horizon 2020 sont :
- Encourager la prise de risque au sein des TPE-PME
- Agir pour un environnement économique et social favorable
- Etre le moteur de l’innovation et du développement responsable
- Favoriser un dialogue social serein et non contraint, dans l’entreprise.
L’organisation déploie une communication proactive, qui fait peau neuve, afin de développer la visibilité de la CPME et promouvoir l’image des petites et moyennes entreprises.

François Asselin explique que les PME : « ce sont des patrons qui dirigent directement leur entreprise avec liberté et esprit d’initiative, qui risquent leur propre patrimoine. Ils sont en contact avec tous les salariés, d’où une éthique et une solidarité très fortes. »

Ainsi, la CPME affiche un nouveau logotype qui porte ses valeurs :
- Les valeurs humaines, le lien à l’œuvre dans les TPE-PME, symbolisés par l’enchevêtrement des lettres et les formes courbes, évocatrices de convivialité.
- La proximité, évoquée par les caractères minuscules.
- La rigueur, la fiabilité de l’organisation, avec les caractères droits.
- La couleur rouge symbolise le dynamisme, la combativité.
- La créativité de ces entreprises, représentée par la police de création du logo.
- La CPME est l’institution des PME françaises, avec les couleurs bleu blanc rouge.

Nouveau nom, nouvelle identité visuelle, la CPME se donne un nouvel élan à l’aube d’une année cruciale où elle compte bien placer les préoccupations des PME au cœur de l’élection présidentielle.

 

10/01/17

Invitation au débat des primaires de la gauche

Mercredi 11 janvier 2017 à la CPME, accueil à partir de 7h30 - débat à 8h30

La CPME organise un débat entre les candidats à la primaire de la gauche et les chefs d’entreprise, mercredi 11 janvier de 8h30 à 11h00 au siège national.

Jean-Luc Benhamias, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy et Manuel Valls ont été conviés par François Asselin, Président de la CPME, pour s’exprimer tour à tour pendant 20 minutes.

Ils répondront aux questions économiques et sociales des dirigeants de PME.

Après avoir réuni 500 chefs d’entreprise le 17 octobre 2016 qui ont interpellé les sept candidats de la primaire de la droite, ce deuxième débat permettra à la CPME de confronter les candidats aux questions qui préoccupent les PME françaises.

CPME
10 Terrasse Bellini, 92806 Puteaux
Métro Esplanade de la Défense Sortie 3 Quartier Bellini.

Attention : vous devez vous pré inscrire ici et la carte d’identité est obligatoire

 photo Embauche PME - 468-60_zpsfu73hdq7.gif
Offres et ressources humaines
Créer un site avec WebSelf
© 2014